logo amu logo cnrs

UMR 7286 - Centre de Recherche en Neurobiologie et Neurophysiologie de Marseille

Équipe J. Boucraut

Accueil > Recherche > Équipe J. Boucraut > Etudes des molécules RAE-1 et CD1 et des cellules NK et NKT dans la (...)

Etudes des molécules RAE-1 et CD1 et des cellules NK et (...)

Toutes les pathologies du système nerveux sont associées à un recrutement de cellules immunes, monocytes et lymphocytes. Ces cellules peuvent induire ou amplifier des lésions neurales ou à l’inverse participer à leur réparation. On confère notamment des propriétés de neuroprotection aux cellules régulatrices. Leurs actions dépendent de l’interaction avec les cellules neurales. Certaines interactions mettent en jeu des récepteurs qui reconnaissent des molécules du CMH de classe I, comme les molécules RAE-1, ligand de NKG2D et les molécules CD1, présentatrices de glycolipides. L’équipe s’est investi en particulier sur les cellules NK et NKT et sur l’expression de ligands exprimés par leurs cellules cibles, respectivement RAE-1, et CD1d (Peng et al, 2007 ; Cédile et al, 2010 ; Popa et al 2011 ; Bine et al 2012). Toutes les cellules neurales expriment les molécules CD1d. Par contre, en condition physiologique, RAE-1 n’est exprimée que dans la zone sous-ventriculaire, la principale zone de neurogenèse adulte. Nous avons démontré un rôle non-immun de ce membre apparenté à la famille du CMH de classe I sur la prolifération des cellules de neurosphères issues de la zone sous-ventriculaire (collaboration avec le Dr P Durbec, IBDML, Marseille). Nous étudions actuellement le(s) mécanisme(s) par le(s)quel(s) opère RAE-1. RAE-1 est induite dans les conditions pathologiques, telles que l’axotomie des neurones olfactifs ou des modèles murins expérimentaux pour la sclérose en plaque (EAE) ou la sclérose latérale amyotrophique (SOD), qui sont également caractérisées par le recrutement de cellules immunes. Les cellules NK peuvent exercer des rôles neuroprotecteurs ou délétères, soit par leur action cytotoxiques soit par la libération de cytokines pro ou anti-inflammatoires ou de neurotrophines. Les cellules NK sont divisées en plusieurs sous-populations en fonction de leur maturation et leur profil de cytokines. Avec l’aide de l’équipe du Pr E. Vivier (CIML, Marseille) nous caractérisons le recrutement de ces différentes populations dans le système nerveux central et nous projetons de déterminer les rôles de ces populations dans les processus de lésions et de réparation du tissu nerveux par des expériences de tri et de transfert.

Le CRN2M en chiffres

  • 20 Chercheurs
  • 20 Enseignants Chercheurs
  • 40 ITAs et IATOs
  • 3 Post-Docs
  • 4 Docs
  • 4 Étudiants de Master

    Ils nous font confiance

  • logo amu
  • logo cnrs
  • logo inserm
  • logo AP-HM
  • logo Galderma
  • logo Ipsem
  • logo Novartis
  • logo Pfizer
  • logo Fédération pour la Recherche sur le Cerveau
  • logo Fondation pour la Recherche Medical en France
  • logo IBiSA
  • logo Europe programme FEDER
  • logo Agence Nationale de la Recherche